Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-04 | Page d'accueil | 2009-06 »

lundi, 18 mai 2009

La gravure sur lino comme illustration. N°19

24 Lady Godiva.jpg
Lady Godiva

La gravure est un moyen d'expression réservé aux artistes qui mettent le dessin au dessus de la couleur. Les plus grands maîtres sont, en premier lieu, des virtuoses du dessin. Il suffit de nommer Dürer, Rembrandt, Goya et Picasso pour s'apercevoir que leur oeuvre gravé est d'une qualité supérieure à leur oeuvre peinte pour qui sait ce que c'est que de savoir dessiner. Une exception est à retenir quant à la qualité picturale de Jean-Baptiste Tiepolo qui est à l'égal des nuances subtiles de gris de ses gravures. Delacroix, lui aussi, a gravé et lithographié, mais en petite quantité car la couleur lui était aussi nécessaire pour s'exprimer que son dessin fulgurant.

Depuis les Impressionnistes qui ont fait exploser les couleurs au détriment du dessin, l'opinion public est depuis complètement subjugué par l'intérêt de la tache colorée au détriment de la ligne devenu un élément secondaire dans la conception d'un tableau. C'est pour cela que la peinture abstraite a pu être acceptée comme un moyen d'expression à part entière au même titre qu'une fresque de Raphaël ou de Botticelli. La couleur a triomphé du dessin pourtant présenté comme étant "la probité de l'Art" par Ingres qui, quoi qu'on en dise. était aussi un excellent coloriste malgré son anagramme "en gris" qui amusait ses détracteurs.

Sans prétendre atteindre la même excellence j'ai pratiqué la gravure pour le seul plaisir de la ligne et des contrastes du noir et blanc. Le cinéma, comme la photo, ont aussi été appréciés pour la qualité des contrastes et des nuances dans les gris. Les puristes restent encore attachés à cette qualité du noir au blanc. Comme je l'ai déjà dit dans un précédent dossier, j'ai été formé aux techniques de la gravure en Italie puis j'ai choisi la gravure sur linoléum comme étant le meilleur moyen d'expression pouvant être pratiqué chez soi sans avoir à faire appel à un imprimeur  disposant d'une presse en taille douce ou lithographique. Je me suis procuré une petite presse typo de fabrication anglaise que les pasteurs se fournissaient pour préparer leurs textes évangéliques du dimanche à l'attention de leurs paroissiens. Ce qui ne m'empéchait pas de faire les tirages d'essai en frottant avec l'ongle du pousse, moyen peu pratique pour réaliser des tirages en série.

Vous trouverez dans mon album ci-dessous quelques exemples de mes gravures entièrement dessinées, gravées et imprimées de ma main, partant seulement sur une idée crayonnée, sans modèle, sur des sujets bibliques, mythologiques, du Nouveau Testament ou historiques.

Bien cordialement à tous ceux qui me lisent et regardent mes oeuvres.

Alain de JENLIS