Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 juillet 2017

Je propose des recueils sur mes peintures et illustrations.

     Chers amis qui entrez dans mon univers de créations graphiques ou qui me suivez depuis plus de dix ans sur mon blog et mon site www.ajenlis.fr , sachez que vous trouverez ici un ensemble d'articles sur les thèmes les plus variés, basés sur mes dessins, mes peinture et mes travaux publicitaires. Une expérience unique qui devrait intéresser tous ceux que les arts graphiques intéressent.

     Pour ceux qui considèrent encore que le papier peut encore être un meilleur support de mémoire que l'ordinateur pour la conservation de l'image, j'ai réuni dans des recueils à thème une grande partie de mes travaux graphiques et picturaux que je vous présente ici :

 

couv. 001.jpg

Un séjour à Florence.

Cet ouvrage réunit l'ensemble de mesdessins et gouaches réalisés lors de mon séjour à Florence en août 1961, avec un texte, comme un carnet de voyage et des légendes pour chaque illustration.

Dossier de 12 pages recto + 2 pages de couverture au format 29,7 x 21 cm, à l'italienne. Reliure à spirale sur le petit côté gauche.


planches paysages.jpg

  Recueil de mes paysages et marines.

EN PREPARATION

Présentation et conditions à venir.

 

figures emblématiques [640x480].jpg

Recueil de mes peintures faites d'imagination.

Je propose mon recueil » Figures emblématiques de l’Histoire » composé de 43 planches recto au format 29,70 x 21 cm, tout en couleur (chaque planche contient 2 tableaux en hauteur ou 1 tableau en largeur avec leur titre sur papier 110 g/m2 et couverture 160g/m2, film transparent, relié par une spirale.

couvertures des recueils 016.jpg

Recueil de mes gravures sur lino.

EN PREPARATION

Présentation et conditions à venir.

écriture [640x480].jpg

Mon manuscrit sur l'histoire de l'écriture.

Je propose le fac-similé de mon cahier d'histoire de l'écriture réalisé à Estienne en 1960 et 1961, composé de 62 pages présentées ici par deux sur 16 planches recto/verso au format 29,70 x 21 cm, tout en couleur sur papier 110 g/m2 et couverture 160g/m2, film transparent, relié par une spirale.

couvertures des recueils 008 [640x480].jpg

Les sapeurs-pompiers de France.

Ce recueil réunit les 24 planches que j'ai réalisées sur les uniformes des sapeurs-pompiers en France depuis Louis XIV avec les troupes des galères en service à Marseille jusqu'à 1985, l'année où j'ai conçu cette documentation.

Je propose ce recueil de 24 planches au format 29,70 x 21 cm, tout en couleur (chaque page contient 2 planches au format 14,60 x 21 cm sur papier 190 g/m2 et couverture film transparent, relié par une spirale.

recueil Restauration [640x480].jpg

Les uniformes français de 1814 à 1830.

Ce recueil réunit les 44 planches que j'ai réalisées sur les uniformes de la Restauration, période difficile pour les anciens militaires de l’Armée Impériale. Louis XVIII réussit à récupérer un grand nombre d’entre eux dans la Garde royale habillée d’uniformes chatoyants, plus faite pour la parade que pour la guerre qui avait enfin pris fin.
Je propose ce recueil de 44 planches accompagnées de quelques unes de mes illustrations sur cette époque, au format 29,70 x 21 cm, tout en couleur (chaque page contient 2 planches au format 14,60 x 21 cm sur papier 190 g/m2 et couverture film transparent, relié par une spirale.

     Si l'un ou plusieurs de ces recueils vous intéresse, vous pouvez savoir quel est le coût de chacun d'eux et me les commander en remplissant les bons de commandes que vous trouverez dans ma galerie commerciale située dans la colonne de gauche. Pour les deux recueils en préparation, des encouragements de votre part m'inciteraient à les finaliser très rapidement.

Et que vivent longtemps les arts graphiques sur papier.

                                                                            Alain de Jenlis

 

lundi, 29 avril 2013

L'ai-je bien méritée ?

La médaille de la Ville de Paris

Dans le cadre d'une exposition qui a eu lieu récemment à La Madeleine, je me suis vu décerner la médaille de bronze de la Ville de Paris pour mon œuvre graphique et picturale. Je n'en reviens pas encore sachant que, pendant des années, j'ai dessiné, j'ai peint, j'ai gravé, suivant mon imaginaire et mes observations afin de faire partager mes passions pour l'histoire ancienne, l'histoire de l'art, les costumes civils et les tenues militaires. Ma plus grande joie, dans cette affaire, n'est pas dans la reconnaissance de mon travail (si, quand même un peu !) mais dans la joie de posséder une médaille sculptée par Maurice Delannoy et un certificat gravé par le grand Albert Decaris ; ce sont deux belles récompenses.

médaille AJ 2013.jpg

P4262351.jpg

Cette distinction est comme la reconnaissance de ce que ma création graphique depuis plus de cinquante ans, tant dans ma carrière professionnelle que dans le plaisir de peindre, n'a pas été inutile et m'incite ainsi à continuer à faire connaître ce que j'ai fait et poursuivre jusqu'à ce que je ne puisse plus tenir un crayon ou un pinceau en remerciant Dieu de m'avoir donné ce don du dessin.

Je vous livre ci-dessous quelques éléments réunis dans mon dossier qui m'avait été demandé afin de prétendre à l'obtention de cette médaille :

En définitive je l'ai bien méritée, ma médaille.

                                                                                Alain de Jenlis

lundi, 18 mai 2009

La gravure sur lino comme illustration. N°19

24 Lady Godiva.jpg
Lady Godiva

La gravure est un moyen d'expression réservé aux artistes qui mettent le dessin au dessus de la couleur. Les plus grands maîtres sont, en premier lieu, des virtuoses du dessin. Il suffit de nommer Dürer, Rembrandt, Goya et Picasso pour s'apercevoir que leur oeuvre gravé est d'une qualité supérieure à leur oeuvre peinte pour qui sait ce que c'est que de savoir dessiner. Une exception est à retenir quant à la qualité picturale de Jean-Baptiste Tiepolo qui est à l'égal des nuances subtiles de gris de ses gravures. Delacroix, lui aussi, a gravé et lithographié, mais en petite quantité car la couleur lui était aussi nécessaire pour s'exprimer que son dessin fulgurant.

Depuis les Impressionnistes qui ont fait exploser les couleurs au détriment du dessin, l'opinion public est depuis complètement subjugué par l'intérêt de la tache colorée au détriment de la ligne devenu un élément secondaire dans la conception d'un tableau. C'est pour cela que la peinture abstraite a pu être acceptée comme un moyen d'expression à part entière au même titre qu'une fresque de Raphaël ou de Botticelli. La couleur a triomphé du dessin pourtant présenté comme étant "la probité de l'Art" par Ingres qui, quoi qu'on en dise. était aussi un excellent coloriste malgré son anagramme "en gris" qui amusait ses détracteurs.

Sans prétendre atteindre la même excellence j'ai pratiqué la gravure pour le seul plaisir de la ligne et des contrastes du noir et blanc. Le cinéma, comme la photo, ont aussi été appréciés pour la qualité des contrastes et des nuances dans les gris. Les puristes restent encore attachés à cette qualité du noir au blanc. Comme je l'ai déjà dit dans un précédent dossier, j'ai été formé aux techniques de la gravure en Italie puis j'ai choisi la gravure sur linoléum comme étant le meilleur moyen d'expression pouvant être pratiqué chez soi sans avoir à faire appel à un imprimeur  disposant d'une presse en taille douce ou lithographique. Je me suis procuré une petite presse typo de fabrication anglaise que les pasteurs se fournissaient pour préparer leurs textes évangéliques du dimanche à l'attention de leurs paroissiens. Ce qui ne m'empéchait pas de faire les tirages d'essai en frottant avec l'ongle du pousse, moyen peu pratique pour réaliser des tirages en série.

Vous trouverez dans mon album ci-dessous quelques exemples de mes gravures entièrement dessinées, gravées et imprimées de ma main, partant seulement sur une idée crayonnée, sans modèle, sur des sujets bibliques, mythologiques, du Nouveau Testament ou historiques.

Bien cordialement à tous ceux qui me lisent et regardent mes oeuvres.

Alain de JENLIS